Nicky Larson et le parfum de Cupidon - Prochaines diffusions

CANAL PLUS DECALECE JOUR 
15:55 
 
Nicky Larson et le parfum de Cupidon

FILM - COMÉDIE POLICIÈRE - 85 min


Nicky Larson et le parfum de Cupidon

C'est en fan de la première heure, que Philippe Lacheau a décidé d'adapter au cinéma le manga des années 80, accompagné de ses acolytes de «la bande à fifi». L'acteur, réalisateur et scénariste est attendu au tournant par les admirateurs de Nicky Larson. C'est d'ailleurs lui qui incarne à l'écran le détective privé drôle et lubrique, obsédé par les jeunes femmes et à la gachette facile. On devrait y retrouver l'humour et l'action du manga, où Nicky Larson est régulièrement corrigé par sa co-équipière à coup de maillet. Mais également une part de dramaturgie... - Critique : Pari ambitieux pour Philippe Lacheau (Alibi.com, en 2017, ou Babysitting, en 2014…) : adapter le dessin animé japonais Nicky Larson, madeleine cathodique des années 1990 diffusée dans le Club Dorothée. Fidèle à l’humour du manga d’origine (City Hunter, de Tsukasa Hōjō), la première moitié du film empile, avec plus ou moins de bonheur, les gags voulus comme osés pour décrire la libido détraquée du fameux détective privé, obsédé sexuel notoire. Heureusement, le cinéaste se rattrape sur ses habituels points forts : les scènes d’action et les histoires d’amour. Au cœur de cette comédie un peu brouillonne se joue ainsi la passion impossible entre le héros et son assistante, sœur de son meilleur ami disparu. La fusillade finale, chorégraphiée comme une parade amoureuse, fait des étincelles.

CANAL PLUS FAMILY13/12/2019 
22:25 
Nicky Larson et le parfum de Cupidon

FILM - COMÉDIE POLICIÈRE - 90 min


Nicky Larson et le parfum de Cupidon

C'est en fan de la première heure, que Philippe Lacheau a décidé d'adapter au cinéma le manga des années 80, accompagné de ses acolytes de «la bande à fifi». L'acteur, réalisateur et scénariste est attendu au tournant par les admirateurs de Nicky Larson. C'est d'ailleurs lui qui incarne à l'écran le détective privé drôle et lubrique, obsédé par les jeunes femmes et à la gachette facile. On devrait y retrouver l'humour et l'action du manga, où Nicky Larson est régulièrement corrigé par sa co-équipière à coup de maillet. Mais également une part de dramaturgie... - Critique : Pari ambitieux pour Philippe Lacheau (Alibi.com, en 2017, ou Babysitting, en 2014…) : adapter le dessin animé japonais Nicky Larson, madeleine cathodique des années 1990 diffusée dans le Club Dorothée. Fidèle à l’humour du manga d’origine (City Hunter, de Tsukasa Hōjō), la première moitié du film empile, avec plus ou moins de bonheur, les gags voulus comme osés pour décrire la libido détraquée du fameux détective privé, obsédé sexuel notoire. Heureusement, le cinéaste se rattrape sur ses habituels points forts : les scènes d’action et les histoires d’amour. Au cœur de cette comédie un peu brouillonne se joue ainsi la passion impossible entre le héros et son assistante, sœur de son meilleur ami disparu. La fusillade finale, chorégraphiée comme une parade amoureuse, fait des étincelles.

CANAL PLUS CINEMA18/12/2019 
10:00 
Nicky Larson et le parfum de Cupidon

FILM - COMÉDIE POLICIÈRE - 85 min


Nicky Larson et le parfum de Cupidon

C'est en fan de la première heure, que Philippe Lacheau a décidé d'adapter au cinéma le manga des années 80, accompagné de ses acolytes de «la bande à fifi». L'acteur, réalisateur et scénariste est attendu au tournant par les admirateurs de Nicky Larson. C'est d'ailleurs lui qui incarne à l'écran le détective privé drôle et lubrique, obsédé par les jeunes femmes et à la gachette facile. On devrait y retrouver l'humour et l'action du manga, où Nicky Larson est régulièrement corrigé par sa co-équipière à coup de maillet. Mais également une part de dramaturgie... - Critique : Pari ambitieux pour Philippe Lacheau (Alibi.com, en 2017, ou Babysitting, en 2014…) : adapter le dessin animé japonais Nicky Larson, madeleine cathodique des années 1990 diffusée dans le Club Dorothée. Fidèle à l’humour du manga d’origine (City Hunter, de Tsukasa Hōjō), la première moitié du film empile, avec plus ou moins de bonheur, les gags voulus comme osés pour décrire la libido détraquée du fameux détective privé, obsédé sexuel notoire. Heureusement, le cinéaste se rattrape sur ses habituels points forts : les scènes d’action et les histoires d’amour. Au cœur de cette comédie un peu brouillonne se joue ainsi la passion impossible entre le héros et son assistante, sœur de son meilleur ami disparu. La fusillade finale, chorégraphiée comme une parade amoureuse, fait des étincelles.

CANAL PLUS DECALE21/12/2019 
11:05 
Nicky Larson et le parfum de Cupidon

FILM - COMÉDIE POLICIÈRE - 85 min


Nicky Larson et le parfum de Cupidon

C'est en fan de la première heure, que Philippe Lacheau a décidé d'adapter au cinéma le manga des années 80, accompagné de ses acolytes de «la bande à fifi». L'acteur, réalisateur et scénariste est attendu au tournant par les admirateurs de Nicky Larson. C'est d'ailleurs lui qui incarne à l'écran le détective privé drôle et lubrique, obsédé par les jeunes femmes et à la gachette facile. On devrait y retrouver l'humour et l'action du manga, où Nicky Larson est régulièrement corrigé par sa co-équipière à coup de maillet. Mais également une part de dramaturgie...

CANAL PLUS DECALE22/12/2019 
20:55 
Nicky Larson et le parfum de Cupidon

FILM - COMÉDIE POLICIÈRE - 90 min


Nicky Larson et le parfum de Cupidon

C'est en fan de la première heure, que Philippe Lacheau a décidé d'adapter au cinéma le manga des années 80, accompagné de ses acolytes de «la bande à fifi». L'acteur, réalisateur et scénariste est attendu au tournant par les admirateurs de Nicky Larson. C'est d'ailleurs lui qui incarne à l'écran le détective privé drôle et lubrique, obsédé par les jeunes femmes et à la gachette facile. On devrait y retrouver l'humour et l'action du manga, où Nicky Larson est régulièrement corrigé par sa co-équipière à coup de maillet. Mais également une part de dramaturgie... - Critique : Pari ambitieux pour Philippe Lacheau (Alibi.com, en 2017, ou Babysitting, en 2014…) : adapter le dessin animé japonais Nicky Larson, madeleine cathodique des années 1990 diffusée dans le Club Dorothée. Fidèle à l’humour du manga d’origine (City Hunter, de Tsukasa Hōjō), la première moitié du film empile, avec plus ou moins de bonheur, les gags voulus comme osés pour décrire la libido détraquée du fameux détective privé, obsédé sexuel notoire. Heureusement, le cinéaste se rattrape sur ses habituels points forts : les scènes d’action et les histoires d’amour. Au cœur de cette comédie un peu brouillonne se joue ainsi la passion impossible entre le héros et son assistante, sœur de son meilleur ami disparu. La fusillade finale, chorégraphiée comme une parade amoureuse, fait des étincelles.